Je me suis toujours sentie proche de la terre. Petite, j'ai beaucoup aimé pratiquer la poterie et j'étais fascinée par les pots qui ornent la cuisine de ma grand-mère. Plus tard, j'ai découvert la céramique traditionnelle de la ville de Sejnane en Tunisie et l'immense richesse des musées en art céramique. La pureté de la céramique japonaise, les formes des objets de la Grèce antique, les reflets métalliques et le bleu turquoise des motifs persans, les couleurs de l'art céramique pré-colombien m'émerveillent et guident mon travail. Mon imaginaire se nourrit également d’œuvres d'artistes contemporains tels que Serge Poliakoff, Eduardo Chillida, Joan Miró, Antoni Tapiès, Lucie Rie, Jacqueline Lerat et beaucoup d'autres...

 

Mon univers de création est proche de la matière dont j'aime le côté brut et rugueux, sombre et précieux. Je privilégie les couleurs mates, naturelles, sobres, presque éteintes. Les décors sont créés à l'aide d'oxydes métalliques et de glaçures mates ou satinées, parfois superposés. Ils peuvent aussi être minimalistes, gravés dans la terre, estampés à l'aide d'une plaque préalablement gravée, ou bien encore transposés à l'aide de papiers découpés à partir d'une photographie ou d'un dessin. Ce travail d'association de plusieurs techniques artistiques est pour moi essentiel, il nourrit ma réflexion et me permet d'élaborer de nouvelles interprétations. Dans cette approche pluridisciplinaire, l'ajout du métal à certaines de mes créations me permet d'exprimer pleinement ma pensée. Le métal est travaillé pour offrir des surfaces brossées ou martelées aux tonalités changeantes, bleutées, rougeâtres ou noircies.

Après avoir suivi pendant deux ans, les enseignements de Claire Ireland en Céramique, et Zara Matthews en Gravure, à la Putney School of Art and Design à Londres, j'ai poursuivi mon apprentissage des techniques de Céramique lors de stages thématiques. Plus récemment, pour mener à bien mon projet de création de collections d'objets et de bijoux en terre et métal, j'ai souhaité acquérir le savoir-faire propre au métier de la bijouterie au cours d'une année de formation à l'école BJO de Paris à l'issue de laquelle j'ai obtenu le CAP d’Art et Techniques de la Bijouterie-Joaillerie. Auparavant, j’ai mené des projets graphiques et éditoriaux dans l'univers joaillier. Au cours de ces douze années d’expérience, j’ai été entourée de savoir-faire proches de l'artisanat d'art. Cette proximité a fait naître en moi le désir de travailler à la recherche du bel objet. Ces apports et transmissions me permettent aujourd'hui d’exprimer à travers Meig la passion et l’inspiration créative que me transmet la terre.

 

Nathalie Bribech